Archives de catégorie : Conférence Bientôt sur nos écrans 2015

La vidéo en ligne au-delà d’une entité individuelle

Selon Martin Rogard, directeur des opérations de la plateforme de vidéos Dailymotion, la monétisation des contenus numériques dépend non seulement de la qualité du contenu produit, mais aussi de l’accès à certains outils qui permettent aux producteurs et aux marques de se démarquer sur les grandes plateformes.

Un producteur de contenu qui veut s’assurer d’avoir un retour sur son investissement doit d’abord avoir une compréhension de ce que le public attend sur le web. La plus importante étape de la mise en ligne d’une vidéo est l’inclusion de titres, de descriptions et d’annotations.

Au lieu de voir la vidéo comme une entité individuelle, il faut profiter de l’interactivité du médium pour maximiser les possibilités de partage à travers les médias sociaux, par l’entremise de sites web tiers et avec l’utilisation de méthodes telles que faire apparaitre sa vidéo sur la page d’accueil d’un site selon sa popularité où en marge de page en tant que contenu relatif.

Pour s’adapter aux nouvelles réalités, les producteurs doivent approcher la production de contenu numérique en oubliant les modèles économiques qui ont été fondés autour des médias traditionnels tout en restant à l’affut des nouveaux modes de consommation de contenu.

Voir l’entrevue vidéo de Martin Rogard, COO, Dailymotion >>>

L’expérience sociale au secours des médias traditionnels

L’engouement des consommateurs pour le contenu offert par des fournisseurs non règlementés ne provoquera pas une extinction du téléviseur, mais plutôt une restructuration du mode de diffusion linéaire traditionnel.

Éric Villain, chef de marque de l’entreprise de recherche commerciale GfK, croit que la télévision et le grand écran sont des modes de communication qui rassemblent les gens et transforment le visionnement de contenu en une expérience sociale. C’est cet aspect qui permet la longévité des médias traditionnels malgré l’apparition de nouvelles technologies.

Les opérateurs multi-systèmes dominent le marché au niveau des ménages car ils offrent des forfaits comprenant plusieurs services tels que le câble et l’internet. Mais de plus en plus de consommateurs utilisent leurs téléviseurs pour visionner du contenu sur demande.

Pour ces opérateurs, il devient important de prioriser la production et la diffusion de contenu de qualité afin de faire concurrence aux diffuseurs non traditionnels. « Le contenu a toujours été roi, mais il l’est d’avantage maintenant », a expliqué M.Villain.

Voir l’entrevue vidéo d’Eric Villain, chef de marque, GfK >>>

Un virage numérique pour multiplier les opportunités

Est-il possible de faire une alliance entre le modèle de production et de diffusion de contenu traditionnel et l’univers numérique? Glenn O’Farrell, président et chef de la direction du Groupe Média TFO, est optimiste à ce sujet.

Au cours des cinq dernières années, le Groupe Média TFO a saisi les opportunités offertes par la révolution numérique pour atteindre des rendements record. Spécialisée en contenu culturel et éducatif, la chaîne TFO a connu une belle histoire de réussite sur YouTube en présentant du contenu destiné à la jeunesse.

En seulement 18 mois, la chaîne YouTube du télédiffuseur a accumulé plus de deux millions de visionnements. Selon M. O’Farrell, les entreprises médiatiques doivent utiliser différents moyens d’accès pour tirer leur épingle du jeu et aller rejoindre leur public cible en devenant des joueurs sur plusieurs plateformes.

Le modèle financier d’autre fois n’est plus adapté aux réalités actuelles et il s’agit maintenant d’exploiter des sources de revenus moins importantes, mais plus répandues, afin de monétiser son contenu et multiplier les opportunités de production.

Voir l’entrevue vidéo de Glenn O’Farrell, Président, Groupe média TFO >>>

Adapter le système de financement aux nouvelles réalités ?

L’écosystème traditionnel de production de contenu télévisuel offre très peu d’opportunités de financement aux productions destinées aux plateformes numériques.

Selon Claire Dion, directrice générale adjointe de trois fonds privés (Fonds indépendant de production, Fonds Bell et le Fonds Cogeco de développement d’émissions), la restructuration de l’écosystème médiatique actuel comprend plusieurs défis, notamment le manque de subventions accessibles aux producteurs web.

Malgré ces obstacles de financement, il existe une option intéressante depuis 2010. Le Fonds indépendant de production offre un programme unique de financement dans le but d’encourager le développement de web séries. Pour être admissible aux subventions, un projet doit être nouveau et original et être une œuvre de fiction scénarisée.

Il reste à savoir si cet effort de la part du Fonds indépendant de production est précurseur de l’approche que pourrait prendre le CRTC dans le futur afin d’adapter le système de financement aux réalités des producteurs d’aujourd’hui.

Voir l’entrevue vidéo de Claire Dion, Dir. générale adjointe, Fonds Bell >>>

La recherche de nouvelles plateformes intéresse le Cirque du Soleil

Le Cirque du Soleil Média et Félix & Paul Studios lancent une expérience de réalité virtuelle qui permet au spectateur de s’immerger dans un spectacle du Cirque du Soleil en tant que participant.

Cirque du Soleil Média et Félix & Paul Studios, deux compagnies montréalaises, ont uni leurs forces pour créer une expérience immersive qui plonge le spectateur dans un univers inspiré du spectacle du Cirque du Soleil Kurios, cabinet des curiosités. Le résultat, Au cœur de la boîte Kurios, croisement entre un film traditionnel et un jeu vidéo, a été pensé pour Samsung Gear VR.

Ce casque de technologie virtuelle, spécialement conçu pour téléphone Samsung, est le fruit d’une association entre Oculus VR, entreprise notoire pour la création d’Oculus Rift, et la multinationale coréenne.

Le développement de cette nouvelle forme d’expression sur les téléphones intelligents a suscité l’intérêt d’une entreprise d’importance mondiale, comme le Cirque du Soleil, démontre que ce médium encore jeune pourrait devenir une plateforme médiatique imposante au cours des prochaines années.

Pour André Lauzon, producteur en chef du studio digital de Cirque du Soleil Média, la réalité virtuelle offre une intimité et un contact avec les artistes qu’on ne peut avoir durant un spectacle. « La recherche de nouvelles plateformes sur lesquelles le Cirque du Soleil peut s’exprimer nous intéresse », a expliqué M. Lauzon.

Voir l’entrevue vidéo d’André Lauzon, producteur et chef du studio, Cirque du Soleil Média >>>

L’exemple de VICE pour se démarquer

Fondé en 1994 sous la forme d’un magazine culturel traitant de sujets non couverts par les médias traditionnels, VICE Media opère aujourd’hui un réseau multi plateformes qui comprend la chaine d’informations numérique Vice News et le site web vice.com. Jadis un petit magazine gratuit de Montréal, l’entreprise médiatique compte maintenant le milliardaire Rupert Murdoch parmi ses investisseurs et la chaine HBO comme partenaire.

Mais à l’ère où la démocratisation de la diffusion et de la production de contenu engendre un volume sans précédent de sources d’information et de divertissement, de quelle manière un média peut-il se démarquer?

Selon Jean-François Gagnon, président et fondateur de LVL Studio, les médias souhaitant sortir du lot doivent rester fidèles à leurs valeurs. « Opérer un média c’est être une voie à des idées, des convictions et des valeurs importantes », a expliqué M. Gagnon, qui attribue entre autre le succès de VICE au fait que l’entreprise a été créée par un groupe d’individus partageant les mêmes convictions.

En diffusant du contenu inédit, en restant fidèle à son identité et en persévérant, une entreprise médiatique avec des moyens modestes peut accéder à des opportunités exceptionnelles.

Voir l’entrevue vidéo de Jean-François Gagnon, président de LVL >>>