YouTube sort les gros sous pour garder ses stars

Vessel, une nouvelle plateforme vidéo en ligne fondée entre autres par Jason Kilar, l’ancien CEO de Hulu, veut attirer les plus grandes stars de YouTube en leur offrant des garanties de plusieurs millions de dollars en échange d’une fenêtre d’exclusivité de 72 heures. En réponse, YouTube a décidé de faire une offre similaire avec des contrats de plusieurs années à ses meilleurs contributeurs, accompagnés d’un bonus important. Vessel compte sur un modèle publicitaire qui permettra aux créateurs de contenu de soutirer une bien plus grande part des revenus qu’avec YouTube et semble déterminée à faire une entrée bruyante dans le marché des diffuseurs en ligne.

En contrepartie, YouTube offre à ses créateurs plusieurs autres avantages, comme des espaces de production répartis un peu partout dans le monde, des campagnes publicitaires pour les créateurs de contenu, et même du financement pour des projets originaux. Vessel n’est pas la seule menace qui plane sur YouTube, car certains créateurs convoitent aussi la plateforme vidéo de Facebook comme alternative à YouTube, forçant la compagnie à agir rapidement pour conserver ses meilleurs atouts.

Crédit Photo estapafurdio

Une bouée de sauvetage pour la télévision sur Internet

La FCC (Federal Communications Commission) serait sur le point de modifier les restrictions sur la redistribution de signaux télévisés en faveur des compagnies FilmOn et Aereo, qui souhaitent redistribuer les ondes télévisées par internet. Cette modification leur permettrait d’accéder aux avantages actuellement détenus par les câblodistributeurs et la télévision par satellite.

Aereo, qui est actuellement en faillite, pourrait utiliser le vote de la commission pour s’extraire de sa situation, puisqu’il pourrait dorénavant poursuivre ses opérations de façon profitable et légale. Selon le CEO de FilmOn, Alki David, les discussions avec la FCC ont jusqu’à maintenant été très positives sur ce sujet. Le magazine Politico a également rapporté que les derniers détails de la proposition étaient en train d’être réglés, mais que tout indique le la commission votera de façon unanime en faveur de cette modification.

Image: Les fermes d’antennes d’Aereo. Crédit gurwinskeyboard

L’humiliation publique de Sony Pictures

Suite au piratage de Sony Pictures, une grande inquiétude pèse aujourd’hui sur les épaules des employés et anciens collaborateurs de Sony Pictures, qui voient leurs informations personnelles étalées au grand jour sur le net. La compagnie, de son côté, se retrouve dans l’embarras suite à la publication de courriels à caractère racistes émis par des cadres de l’entreprise et des documents mettant en évidence l’incompétence et l’insatisfaction au sein de la compagnie.

Malgré le laconisme de Sony, on sait désormais que l’attaque a un lien avec le film «The Interview» , une comédie qui raconte une tentative d’assassinat fictive du leader de la Corée du Nord. Celle-ci nie cependant avoir un lien avec l’attaque.

Les ordinateurs et le réseau de l’entreprise sont toujours paralysés, et les employés sont obligés de travailler avec du papier et des crayons. Presque 100 téraoctets de données ont été volées, et celles-ci sont distribuées petit à petit sur les sites de partage par les pirates. Sony tente actuellement d’empêcher la distribution de ces fichiers. Les dommages subis par la compagnie pourraient atteindre les 100 millions de dollars.

Crédit Photo flickr

Samsung lance discrètement son casque de réalité virtuelle

Plus précisément, c’est l’édition «Innovator» du casque développé conjointement par Oculus et Samsung qui vient d’être mise en marché au prix relativement élevé de 200 $. Contrairement au Oculus Rift, qui doit être connecté à un ordinateur pour générer les images, le gear VR est un simple support doté de capteurs spécialisés, conçu pour fonctionner avec un téléphone spécifique, le Samsung Galaxy Note 4, qui n’est pas inclus avec le casque.

Le téléphone servant à la fois d’écran et d’ordinateur, les graphismes des jeux sont limités, mais l’intégration très serrée entre les composantes électroniques et les logiciels permettent tout de même de générer une qualité d’image surprenante et génère une sensation d’immersion. Oculus insiste sur le fait qu’il ne s’agit pas d’une version grand public de l’accessoire. Plusieurs améliorations restent à apporter à l’appareil afin d’éliminer les effets indésirables de la réalité virtuelle comme les vertiges et la nausée, notamment grâce à une fréquence d’image plus élevée et un suivi des mouvements dans l’espace.

Crédit Photo arstechnica

Razzia policière contre The Pirate Bay

Le dernier raid policier contre les serveurs du site de piratage le plus réputé du net, The Pirate Bay, pourrait bien avoir été son dernier coup de grâce. Il ne s’agit pas de la première attaque policière contre le site en 11 ans d’existence, mais les fondateurs originaux se sont aujourd’hui distanciés du projet après avoir passé quelques temps en prison.

The Pirate Bay était un moteur de recherche pour des liens «magnet», qui facilitent le partage de fichiers entre utilisateurs à l’aide du protocole Bittorrent. La grande majorité des liens indexés sur le site pointaient vers des films ou des émissions de télévision, mais on y trouvait également toutes sortes de contenu, comme de la musique, des livres et des logiciels.

Il ne s’agit pas d’une victoire absolue des groupes anti-piratage, car l’index de liens «magnet» du site, assez léger pour être contenu sur un disque compact, circule abondamment sur les réseaux de partage, et d’autres sites similaires ont connu une augmentation de substantielle de trafic depuis le raid policier.

Crédit Photo cyberbunker

Comment les émotions s’empareront du Web

Étant une personne très émotive, je suis curieuse de voir la place que les émotions prendront dans notre manière d’aborder nos divertissements.

Les émotions surgissent souvent en réaction à des événements. Une fois activée, l’émotion génère des sentiments subjectifs (comme la colère ou la joie), des états de motivation avec des tendances à l’action alors que le corps mobilise ses énergies et se  prépare à s’adapter à n’importe quelle situation.

Les médias numériques n’échappent pas à cette tendance. Par exemple, sur le site média américain Rappler, les sentiments deviennent le moteur de la sélection de l’information. Les jeux aussi s’adaptent aux émotions. Pensons au partenariat entre Ubisoft et l’École de psychologie de la Faculté des sciences sociales de l’Université Laval et le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) pour lancer un grand projet de recherche visant la création de jeux qui s’adaptent aux émotions des joueurs.

Les émotions peuvent être d’excellentes conseillères pour ceux qui travaillent à définir le monde de demain. Il pourrait être important de bien comprendre leur rôle et leur utilité afin de savoir comment les mettre à notre service.

ca2

Christiane Asselin

Directrice générale des médias numériques, Télé-Québec

 

La télévision linéaire survivra à 2015, mais…

Bien que l’Américain moyen consomme 12 minutes de moins de télévision linéaire par jour que l’an dernier, passe 23 minutes de plus sur son téléphone intelligent et accorde 62% plus de temps au visionnement de vidéo en continu selon Nielsen, la télé en direct demeure la source première de divertissement vidéo. Mais ces données confirment cependant que les habitudes changent rapidement, surtout chez les jeunes adultes.

Le téléviseur a longtemps été un compagnon fidèle. Allumé en permanence dans de nombreux foyers, à l’instar de la radio qui joue le même rôle, il crée une présence et une animation tout au long de la journée. On s’y arrête pour regarder un bout d’émission et on retourne vaquer à ses occupations. Rempart pour certains contre la solitude, il se nourrit de l’actualité politique et des faits divers, des rencontres sportives et de la couverture d’événements, pour la plupart en direct. Car c’est là sa grande force, être présent là où ça se passe.

Mais voilà que la jeune génération, celle qui vit connectée en permanence grâce aux appareils mobiles, commence à influencer significativement les courbes d’écoute de la télévision linéaire.  Une tranche très significative de 60% d’auditeurs âgés de 18 à 24 ans écoule désormais ses heures de loisir ou de disponibilité sur d’autres écrans selon Parks Associates .

Lorsqu’un téléspectateur a goûté au visionnement en rafale, il comprend de moins en moins pourquoi il devrait s’astreindre semaine après semaine à un horaire strict, qu’il ne peut respecter la plupart du temps, et manquer la moitié des épisodes de son émission préférée. Il y a les enregistreurs numériques , bien sûr, mais la moyenne quotidienne d’utilisation stagne autour de 30 minutes.

Qu’est-ce qui différencie YouTube de la télé linéaire? Les liens entre les segments, sûrement, l’ambiance de la chaîne, les animateurs/trices, le star système qu’on y créée, les émissions d’actualité, les nouvelles, la couverture d’événements sportifs et culturels? Les chaînes spécialisées qui ne font pas dans le sport ou l’événementiel devront-elles se réinventer? En fait, en quoi se différencient-elles  des réseaux multi-chaînes que l’on peut synthoniser à loisir au moment de son choix?

Les grands réseaux américains ont compris que pour garder ou faire revenir le téléspectateur dans le salon familial, il faut le faire participer à des événements d’exception qui se produisent en direct, tels que la comédie musicale The Sound of Music sur NBC, qui avait conquis en 2013 plus de  22 millions de téléspectateurs. On a récidivé avec Peter Pan Live, et Fox prévoit refaire un Grease en 2015.

On revient en quelque sorte en 1955, où Peter Pan était joué en direct par Mary Martin, et le Capitaine Hook par Cyril Ritchard. L’audience: 65 millions!

André G. Côté, Membre de l’Escouade Évolumédia