Archives par mot-clé : Amazon

La bataille entre «nouveaux diffuseurs» s’intensifie

Ces derniers jours on remarque quelques mouvements qui laissent croire que rien n’est gagné sur le terrain des services de diffusion vidéo en ligne.

D’une part, Netflix a du s’expliquer sur la fin de certaines ententes de contenu avec Epix, celles-ci rapidement récupérées par son rival Hulu (copropriété de Fox, Disney et NBCUniversal). Ce qui permet maintenant à ce dernier d’offrir des titres tels que Hunger Games: Catching Fire, World War Z et Transformers: Age of Extinction.

Netflix, qui poursuit son expansion vers l’Asie notamment, réplique en précisant qu’elle désire davantage d’exclusivités (incluant ses Originals) qui ne se retrouvent pas sur toutes les plateformes. Sans compter, certains films qu’elle proposera bientôt en primeur à ses abonnés, en même temps que leur sortie en salles.

De son côté, le géant Amazon ne veut pas être en reste et continu de se positionner dans l’univers des contenus vidéo avec une offre permettant de visionner des films ou des émissions hors-ligne. Ce qui est évidemment pratique dans le cas d’une connexion internet déficiente ou absente.

Dans ce contexte de repositionnement constant, certains analystes suggèrent même, en marge du lancement de la mise à jour de l’Apple TV, que la firme de Cupertino pourrait être tentée par la production de contenu pour rendre sa «boîte à images» plus séduisante (face notamment aux Roku de ce monde).

Rappelons finalement que chez nous au Canada, Shomi annonçait il y a quelques jours qu’elle étendait son offre à tout le pays, peu importe que les clients soient déjà abonnés à Rogers ou Shaw, les deux promoteurs du service.

Voilà donc que quelques exemples des actions récentes dans ce beau monde de la diffusion de contenu par contournement (Over the Top). Tout ça, au milieu d’études et de rapports qui confirment une consommation accrue et significative des contenus vidéo sur les nouvelles plateformes. À ce compte, le dernier Verto Index révèle que parmi les dix premiers services médias en continu (streaming), YouTube, Vimeo, Netflix, Dailymotion et Hulu, ont rejoint, pour juillet 2015 seulement, pas moins de 335 millions d’utilisateurs uniques aux États-Unis.

Sources : Recode, Wired, Variety, The Verge, Radio-Canada, Verto Analytics

L’innovation de rupture

Le monde de l’audiovisuel est par définition un lieu de création et d’innovation. Nos écrans diffusent des oeuvres remarquables, inspirées, et d’une grande qualité technique utilisant les dernières avancées technologiques. Leurs succès dans les grands festivals et dans les cotes d’écoute de nos réseaux de télévision témoignent de leur popularité incontestable et de la faveur que le public leur accorde.

Il existe cependant en parallèle un changement de paradigme dans la façon de consommer ces produits qui crée déjà des remous et qui amènera des ruptures à différents stades de la chaîne de valeur de l’industrie.

On assiste en effet à une accélération du processus de distribution qui ne fait que répondre à un désir grandissant de liberté de choix dans la consommation des produits audiovisuels. Certaines entreprises de production ou de distribution, étroitement associées à un modèle d’affaire en voie d’obsolescence, risquent fort d’en subir les contrecoups.

Nous vivons actuellement dans une époque propice à l’innovation de rupture, conditionnée en cela par les avancées technologiques en matière de mobilité, de compression numérique et d’internationalisation des auditoires.

Le i-Phone, le café Nespresso, les services Uber et Airbnb sont des exemples d’innovation de rupture dans différents secteurs d’activité. Dans chacun des cas, ces entreprises ont créé un nouveau marché dans lequel ils ont pu déterminer leur propre modèle d’affaires et imposer leur structure de prix.

Créer un nouveau marché, un “océan bleu” selon la théorie de Kim et Mauborgne, en étant le premier conquérant, offre une position de dominance jusqu’à ce que d’autres compétiteurs s’y aventurent.

Ici Twitch

Un exemple fascinant d’innovation de rupture est celui de Twitch, cette plateforme de visionnement en continu dédiée au jeu vidéo et au E-Sport, où se déroulent des tournois internationaux dont la valeur des bourses dépasse maintenant les 10 millions de dollars.

À l’origine, le site Justin.tv, nommé d’après son fondateur Justin Kan, se voulait un moyen d’utiliser les webcams pour diffuser en direct sur Internet le quotidien des individus, une forme de télé-réalité sans intermédiaire. Plutôt ennuyeux dans l’ensemble, on remarqua cependant que dans la catégorie des jeux vidéos, plusieurs joueurs se sont mis à commenter leurs parties tout en les diffusant. La popularité fut telle qu’on développa un nouveau site dédié uniquement au jeu, tant et si bien qu’en avril 2014, Twitch représentait 43,4% de tout le trafic Internet diffusé en direct aux États-Unis!

Coup de théâtre à l’été 2014, Amazon achète Twitch pour la jolie somme de 970 millions de dollars!

Instaurer les conditions favorables

L’émergence du numérique est à l’origine d’une multitude de changements qui se produisent en cascade, les uns bénéficiant de façon incrémentale de l’avancée réalisée par les autres.

Toute entreprise, grande ou petite, mérite de se questionner, de se remettre en cause, de rechercher où se situent les points de rupture engendrés par le numérique dans l’organisation, et dans son environnement externe. Il ne s’agit pas d’une recherche scientifique par des spécialistes de l’informatique et des technologies de l’information, mais plutôt d’une démarche qui consiste à s’interroger sur la manière de mettre en place les conditions favorables à l’apparition d’une culture qui valorise la collaboration et l’échange. La multiplication des interactions, à l’intérieur comme à l’extérieur de l’entreprise, créent des occasions d’innovation surprenantes.

Le Cefrio, qui se  spécialise depuis de nombreuses années dans les processus d’innovation, vient tout juste de lancer l’Autodiagnostic de l’innovation par le numérique, qui est destiné aux dirigeants d’entreprises et d’organisations désireux de procéder à une auto-évaluation de leur situation en matière d’innovation, et se comparer aux autres organisations du même secteur d’activités ou de même taille.

Un exercice instructif qui met en lumière les différents aspects méthodologiques associés à la mécanique de l’innovation.

Ensuite, il faut oser, et faire preuve d’opportunisme!